top of page

4 règles de vie pour nos enfants ... qui promettent le bonheur

Nous allons explorer les Accords Toltèques, des principes simples mais puissants qui ont transformé la vie de nombreuses familles que j'accompagne.



Bienvenue à tous dans ce nouvel article, je suis ravi de vous retrouver aujourd'hui pour partager avec vous des conseils précieux tirés de mon expérience en tant que thérapeute familial.


Dans cet article, nous allons explorer les Accords Toltèques, des principes simples mais puissants qui ont transformé la vie de nombreuses familles que j'accompagne. Ces règles offrent des outils concrets pour améliorer la communication, renforcer les liens familiaux et développer l'intelligence émotionnelle de nos enfants.


Que vous soyez un parent cherchant à mieux comprendre et gérer les émotions de votre enfant, ou que vous souhaitiez simplement créer un environnement familial plus harmonieux, cet article est pour vous. Les conseils que je vais partager sont issus de mes observations et de mes réussites avec les familles que j'ai eu le privilège d'accompagner. Mon objectif est de mettre à votre disposition ces stratégies éprouvées, afin que vous puissiez, vous aussi, bénéficier de leurs bienfaits.


Installez-vous confortablement et préparez-vous à découvrir comment les Accords Toltèques peuvent apporter une nouvelle lumière dans votre foyer. Commençons ce voyage ensemble vers une parentalité plus épanouissante et sereine.



Règle n° 1 : Que votre parole soit impeccable


Ce principe est d'une puissance incroyable, surtout pour nous, les parents. Nos mots ont un impact énorme sur nos enfants. Ils peuvent soit construire leur confiance, soit la détruire. En choisissant de parler avec intégrité et en évitant les paroles blessantes, nous pouvons véritablement transformer nos relations familiales. Permettez-moi de vous raconter une petite histoire pour illustrer cela.


Un jour, ma fille est rentrée de l'école, complètement abattue à cause d'une erreur qu'elle avait faite. Elle redoutait ma réaction, s'attendant à des reproches sévères. Mais à ce moment-là, je me suis souvenu de la règle de la parole impeccable. J'ai donc choisi mes mots avec soin. Plutôt que de la critiquer, je lui ai dit : "Je comprends que tu te sentes frustrée, mais je suis là pour t'aider à apprendre de cette expérience." Vous auriez dû voir son visage s'éclairer ! Ce moment m'a fait réaliser à quel point il est crucial de parler avec respect et positivité.


Alors, comment appliquer cela en tant que parents ? Tout d'abord, utilisons des mots constructifs. Les mots que nous utilisons peuvent soit construire, soit détruire la confiance de nos enfants. Par exemple, au lieu de dire "Tu n'as rien compris", essayons de dire "Je vois que tu as des difficultés, voyons ensemble comment y remédier". Cela renforce leur confiance et montre notre soutien.


Ensuite, parlons avec respect, même dans les moments de frustration. C'est facile de laisser la frustration prendre le dessus, mais parler avec respect, même dans les moments difficiles, montre à nos enfants que nous les valorisons et croyons en leur potentiel. Par exemple, au lieu de crier ou de critiquer sévèrement, nous pouvons dire : "Je comprends que tu te sentes frustrée, mais je suis là pour t'aider à apprendre de cette expérience."


Il est aussi essentiel d'encourager et de soutenir nos enfants régulièrement. Des mots d'encouragement comme "Je suis fier de toi" ou "Je crois en toi" peuvent faire des merveilles. Ils renforcent la confiance et la motivation de nos enfants.


Et comment transmettre cette règle à nos enfants ? D'abord, expliquons-leur de manière simple : utilisez des mots gentils et honnêtes. Ne dites pas des choses pour blesser les autres. Par exemple, au lieu de dire "Tu es méchant", apprenons à nos enfants à dire "Je n'aime pas quand tu fais ça, ça me rend triste". Cela leur permet d'exprimer leurs sentiments sans blesser les autres.

Expliquez pourquoi c'est important : les mots gentils créent des amitiés et font du bien aux autres. 

Quand nos enfants apprennent à parler avec gentillesse, ils contribuent à un environnement positif et établissent des relations saines. Les mots ont un pouvoir incroyable et en utilisant des mots positifs, ils peuvent renforcer leurs amitiés et même aider à résoudre des conflits.


Un exemple pratique que j'aime bien utiliser est le suivant : si ton ami a fait quelque chose qui t'a blessé, au lieu de l'insulter, dis-lui comment tu te sens. Par exemple, dis "Quand tu as dit ça, ça m'a fait mal". Cela aide à maintenir une communication ouverte et honnête.


En appliquant cette première règle, j'ai vu ma fille devenir plus respectueuse et consciente de l’impact de ses mots. Elle a appris à utiliser des mots gentils et honnêtes, à exprimer ses sentiments sans blesser les autres.


Pour conclure, parler avec une parole impeccable crée un environnement où chacun se sent valorisé et respecté. C'est un pas essentiel vers une vie familiale harmonieuse et épanouissante. En inculquant cet accord à nos enfants, nous leur donnons les outils pour construire des relations saines et positives, dès le plus jeune âge.

Règle n° 2 : Ne prenez rien personnellement



Cette règle a été une véritable révélation pour moi. Comprendre que ce que les autres disent et font est une projection de leur propre réalité m'a aidé à aborder les comportements de mes enfants avec beaucoup plus de sérénité. Alors, comment appliquer ce principe en tant que parents ? Il est crucial de comprendre que les comportements de nos enfants ne sont pas des attaques personnelles.


Voici quelques points clés à garder à l'esprit : D'abord, réalisez que les émotions de nos enfants leur appartiennent. Par exemple, lorsque ma fille revient de l’école en colère, au lieu de prendre son comportement personnellement, je me rappelle qu’elle exprime simplement ses émotions et ses expériences. Cela m’aide à rester calme et à lui offrir le soutien dont elle a besoin. En comprenant cela, nous pouvons éviter de nous sentir blessés par leurs réactions et les aborder avec plus de compassion.


Ensuite, il est essentiel de rester calme et de soutenir nos enfants. Quand un enfant est bouleversé, notre calme peut l'aider à se sentir en sécurité. En ne prenant pas leurs explosions de colère personnellement, nous sommes mieux équipés pour les aider à traverser leurs moments difficiles. Un environnement serein favorise une meilleure communication et un soutien plus efficace.


Un autre point important est d’éviter les réactions impulsives. Souvent, les comportements de nos enfants reflètent leur propre stress ou anxiété, et non une attaque contre nous. Se rappeler cela nous aide à éviter des réactions impulsives et à répondre avec compréhension et patience. Cela crée une atmosphère familiale plus paisible et constructive.


Maintenant, comment enseigner à nos enfants à ne pas prendre les choses personnellement ? C'est essentiel pour leur résilience émotionnelle.


Voici quelques stratégies :

Une explication simple peut être très efficace : ce que les autres disent ou font ne parle pas de toi, mais d’eux. Par exemple, si un ami dit quelque chose de blessant, cela reflète souvent ce qu'il ressent lui-même, et non une vérité sur notre enfant. Cette compréhension peut aider les enfants à ne pas internaliser les paroles ou actions négatives des autres.


Pourquoi est-ce important ? Cela aide nos enfants à ne pas se sentir mal quand quelqu’un est méchant. Ils deviennent plus résilients et moins affectés par les paroles blessantes des autres. En apprenant que chaque personne traverse ses propres défis, ils comprennent que les réactions des autres ne sont pas toujours liées à eux, ce qui renforce leur capacité à gérer les conflits de manière plus mature.


Pour illustrer cela avec un exemple pratique, si un ami dit "Je ne veux plus jouer avec toi", cela peut être parce qu’il est de mauvaise humeur, pas à cause de toi. Expliquez à votre enfant que les gens ont parfois des jours difficiles et que ce qu'ils disent ou font est souvent plus lié à leurs propres sentiments qu'à quelque chose de personnel. Cette prise de recul aide à maintenir des relations plus saines et moins conflictuelles.


En appliquant cette règle, beaucoup de parents remarquent un changement notable dans la gestion des conflits par leurs enfants. Ils deviennent plus compréhensifs et capables de prendre du recul face aux réactions des autres. Cela a la capacité de renforcer les relations, car les enfants savent que nous sommes là pour les soutenir, sans jugement.



Règle n° 3 : Ne faites pas de suppositions



Ce principe a vraiment ouvert mes yeux sur l'importance d'une communication claire et directe. Il est si facile de tomber dans le piège des malentendus, surtout au sein de la famille.

Alors, comment appliquer ce principe en tant que parents ? Pour éviter les suppositions, il est essentiel de favoriser une communication ouverte et honnête. Voici quelques points clés à retenir :


D'abord, posons des questions claires. J'encourage toujours la communication ouverte avec mes enfants en posant des questions et en clarifiant les attentes. Par exemple, lorsque ma fille semblait contrariée, au lieu de supposer ce qui la dérangeait, je lui ai simplement demandé : "Est-ce que quelque chose te tracasse ?" Cela a ouvert la porte à une discussion honnête et a évité un malentendu. En posant des questions, nous montrons à nos enfants que leurs sentiments sont importants et que nous sommes là pour les écouter.


Ensuite, clarifions les malentendus. Plutôt que de supposer ce que pense ou ressent un enfant, il est préférable de poser des questions pour clarifier. Par exemple, si notre enfant revient de l'école en silence, au lieu de supposer qu'il a passé une mauvaise journée, nous pouvons lui demander comment s'est passée sa journée. Cela évite les conflits inutiles et les malentendus.

Il est également crucial d'être transparent. Partager nos propres sentiments et attentes de manière ouverte peut encourager nos enfants à faire de même. En montrant l'exemple, nous leur apprenons l'importance de la communication honnête et directe.


Maintenant, comment enseigner à nos enfants à ne pas faire de suppositions ? C'est une compétence essentielle pour leur développement social et émotionnel.

Voici quelques stratégies : 


Une explication simple est souvent très efficace : demande quand tu ne comprends pas quelque chose, ne devine pas. Par exemple, si ton ami semble fâché, demande-lui s'il va bien plutôt que de supposer qu'il est en colère contre toi. Cela aide à maintenir une communication claire et à éviter les malentendus.


Pourquoi est-ce important ? Cela évite les malentendus et les disputes. En posant des questions, nos enfants apprennent à communiquer clairement et à éviter les conflits basés sur des suppositions erronées. Ils deviennent plus aptes à gérer les relations de manière saine et constructive.


Pour illustrer cela avec un exemple pratique, si notre enfant pense que son ami est fâché contre lui, encourageons-le à demander directement : "Est-ce que tout va bien ?" au lieu de supposer. Expliquez à votre enfant que chercher des clarifications plutôt que de sauter aux conclusions peut souvent résoudre des malentendus avant qu'ils ne deviennent des problèmes.


En intégrant ce troisième accord dans notre quotidien, j’ai remarqué une amélioration significative dans notre communication familiale. Nous nous comprenons mieux et évitons les conflits inutiles. Une communication claire renforce les liens familiaux et crée un environnement où chacun se sent entendu et compris.

Vous avez besoin d'un conseil personnalisé ?

Règle n° 4 : Faites toujours de votre mieux



Ce principe est vraiment inspirant et nous enseigne l'importance de faire de notre mieux en tenant compte de nos capacités du moment. C'est une leçon précieuse tant pour nous que pour nos enfants. Alors, comment appliquer ce principe en tant que parents ?


Voici quelques points essentiels : Tout d'abord, valorisons l’effort et le processus plutôt que le résultat final. Par exemple, lors d’un projet scolaire, j'encourage ma fille à donner le meilleur d'elle-même sans viser la perfection. Je lui dis souvent : "Fais de ton mieux et sois fière de toi pour l'effort que tu as fourni." Cela permet de réduire la pression et de valoriser le travail accompli, indépendamment du résultat.


Ensuite, acceptons les limites. Nous avons tous des jours où nous ne sommes pas à notre meilleur niveau, et il est crucial de reconnaître et d'accepter cela, tant chez nos enfants que chez nous-mêmes. En admettant que certaines journées sont plus difficiles que d'autres, nous enseignons à nos enfants l'importance de l'auto-compassion et de la résilience.


Encourageons également la persévérance. En valorisant l'effort et la persévérance, nous enseignons à nos enfants que c'est le voyage qui compte, pas seulement la destination. Par exemple, je leur rappelle souvent que l'important est de continuer à essayer, même lorsque les choses deviennent difficiles. Cela leur apprend à apprécier leurs efforts et à se concentrer sur l'amélioration continue.


Maintenant, comment enseigner à nos enfants à toujours faire de leur mieux ?

Voici quelques stratégies : 


Une explication simple peut faire des merveilles : fais toujours de ton mieux, peu importe la situation. Par exemple, s'il s'agit d'un examen, l'important est de faire de son mieux avec le temps et les ressources disponibles. En leur disant cela, nous les aidons à comprendre que chaque effort compte et qu'il est important de se donner à fond dans ce qu'ils entreprennent.


Pourquoi est-ce important ? Cela aide nos enfants à se sentir bien dans ce qu’ils font, même si ce n’est pas parfait. En faisant de leur mieux, ils apprennent à se satisfaire de leurs efforts et à développer une estime de soi saine. Ils comprennent que leur valeur ne dépend pas uniquement de leurs résultats, mais aussi de l'engagement et de l'effort qu'ils y mettent.


Pour illustrer cela avec un exemple pratique, si notre enfant a un examen et n'obtient pas une bonne note, nous devrions le féliciter pour avoir fait de son mieux pour étudier. "Je suis fier de toi pour avoir travaillé dur et donné le meilleur de toi-même," est une phrase que nous devrions souvent utiliser. Cela les aide à se concentrer sur leurs efforts plutôt que sur le résultat final.


Adopter ce dernier accord est très libérateur pour les familles. Pour la mienne, cela nous a aidés à nous concentrer sur les efforts et à célébrer les petites victoires. Nous avons appris à renforcer notre confiance en nous-mêmes et en nos capacités, en reconnaissant que faire de notre mieux est toujours suffisant



Bienfaits des Accords Toltèques pour la famille


Depuis que les familles que j'accompagne ont intégré les Accords Toltèques dans leur quotidien, les effets positifs ont été tout simplement extraordinaires. C'est comme si une nouvelle lumière avait illuminé leurs foyers.


Commençons par parler du renforcement des relations familiales. Ces principes ont le pouvoir de transformer les relations. Imaginez un environnement où chacun se sent respecté, compris et soutenu. C’est exactement ce que ces accords ont apporté à de nombreuses familles que j'ai eu le plaisir d'accompagner. Les parents m'ont souvent témoigné qu'ils ont appris à s'écouter avec attention, à se parler avec bienveillance et à se respecter profondément. Les liens familiaux se sont tellement renforcés qu'ils ressentent un véritable esprit de famille, plus fort et plus uni que jamais.


Ensuite, il y a le développement de l'intelligence émotionnelle. Ces accords ne sont pas seulement des mots, ils sont des outils puissants qui aident les enfants à comprendre et à gérer leurs émotions. Ils leur apprennent à reconnaître leurs sentiments, à les exprimer de manière constructive et à comprendre les émotions des autres. Voir les enfants des familles que j'accompagne développer cette intelligence émotionnelle, essentielle pour leur épanouissement, est une des plus grandes joies de ma vie de thérapeute.


En vivant selon ces principes, les parents offrent également à leurs enfants un exemple positif. Les enfants apprennent à devenir des adultes respectueux, responsables et empathiques. Ils naviguent dans la vie avec une confiance et une compassion qui font chaud au cœur. En voyant leurs petites victoires quotidiennes, je me sens fier et ému de les voir grandir en des individus remarquables. C’est pour cela que partager ce savoir est si important pour moi.


En conclusion, je vous encourage vivement à découvrir Les Quatre Accords Toltèques de Don Miguel Ruiz et à essayer de les incorporer dans votre vie quotidienne. Vous verrez à quel point ils peuvent transformer votre vie familiale. Pour commencer, pourquoi ne pas pratiquer un accord par semaine et observer les changements dans votre dynamique familiale ?


La parentalité est un chemin de croissance mutuelle. En tant que parents, nous avons l'opportunité de guider nos enfants avec amour et sagesse, tout en apprenant et en évoluant à leurs côtés. Ces quelques règles nous rappellent que nous ne sommes pas seuls dans ce voyage. En adoptant ces principes, nous créons une culture familiale de respect et de bienveillance, où chacun peut s'épanouir pleinement.


Je serais ravi de connaître vos expériences et de répondre à vos questions. Ensemble, nous pouvons naviguer les défis et célébrer les réussites dans l'application de ces principes. L'épanouissement de nos enfants commence par nos propres transformations. En embrassant les Accords Toltèques, nous semons les graines de la paix, de l'amour et du bonheur dans le cœur de nos enfants. Continuons ce voyage ensemble, avec espoir et détermination, pour construire un avenir radieux pour nos familles.


Naturellement, 

Mauro 🌱

l'auteur : mauro maZa

Naturopathe spécialisé en pédiatrie

d'autres articles sur le même sujet

Quel lien entre intestin et émotions de nos enfants ?

Nos enfants sont ce qu'il mangent ?

Défis scolaires: attention au sucre!

d'autres articles sur

le même sujet

Quel lien entre intestin et émotions de nos enfants ?

Nos enfants sont ce qu'il mangent ?

Défis scolaires: attention au sucre!

ENVIE D'ALLER ENCORE PLUS LOIN? 

DECOUVREZ NOS FORMATIONS

DÉCOUVREZ LE CATALOGUE

POUR NE RIEN LOUPER, INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

bottom of page